La revanche des bordéliques.

Range ta chambre !!

Combien de fois avez-vous entendu cette phrase lors de votre enfance ? Et maintenant que vous êtes parent combien de fois par semaine prononcez-vous ces mots ?

Petite j’étais désordonnée, bordélique, je crois, bien que ma chambre était toujours en désordre, même sur mon bulletin d’école primaire la maîtresse écrit que mon bureau est en désordre.


En grandissant, j’ai tenté de lutter contre ma tendance au désordre, mais si vous êtes comme moi chaque fois que vous faisiez l’effort de ranger correctement les choses (enfin selon les critères des personnes d’autorité) c’est à ce moment-là que vous vous mettiez à chercher vos affaires, car en fait dans ce qui semblait du désordre aux yeux des autres était pour vous une structure organisée et logique.

"Ce qui semblait du désordre aux yeux des autres était pour vous une structure organisée et logique."

Click to Tweet

Toute mon enfance je me suis entendu dire que j’étais désordonnée, et j’ai vraiment fini par croire que c’était un gros et vilain défaut. Pourtant mon désordre à mes yeux avait une certaine logique, je m’y retrouvais.


Mon arrière grand-père à son bureau. L'ordre... une question de perspective 🙂

Une fois devenue adulte, le manque de place m’a obligé à modérer mon désordre, j’ai lu avec avidité le livre de Marie Kondo la magie du rangement 

Elle pour le coup ses parents lui demandaient d’arrêter de tout ranger.

J’ai bien aimé ce livre, car il donne une bonne méthode de pliage du linge qui fait gagner de la place (quelle femme refuserait de pouvoir ranger plus de vêtements dans son armoire ?;) ) et sa méthode pour décider si on garde ou se sépare d’un vêtement (ou objet) et franchement géniale. 

J’avoue j’ai aménagé sa méthode à ma sauce, je n’ai pas jeté les vêtements que je ne gardais pas, je les ai donnés pour qu’ils soient recyclés et je ne suis pas non plus devenue une maniaque du rangement et j’en suis bien contente, car j’ai découvert qu’un professeur d’organisation de l’Université de Columbia avait écrit un livre sur les bienfaits du désordre : Un peu de désordre = beaucoup de profit(s)

Je n’ai pas encore lu ce livre, mais je compte bien le lire, les critiques semblent dire qu’il s’agit d’un livre intéressant. J’ai lu ce très bon article : un entretien avec l’auteur (qui au passage avoue être désorganisé) et il semblerait bien que la formule magique entre ordre et désordre se situe dans l’atteinte d’un certain équilibre : un peu de désordre, mais pas le chaos total.

Avez-vous déjà lu ce livre ou celui de Marie Kondo ? Partagez-moi vos avis ou expériences de bordéliques ou de maniaques du rangement.

Voilà un t shirt que j'adore 😉



Rendez-vous sur Hellocoton !